Abbayes

ABBAYE  DU VALASSE
Au retour de la seconde croisade en 1149, à la suite d'un vœu, le comte de Meulan fit bâtir une abbaye, il donna pour cela le territoire de la Haye-de-Lintot qu'il tenait de sa femme, Agnès de Montfort. L'impératrice Mathilde, petite-fille de Guillaume le Conquérant, avait elle aussi fait vœu de construire une abbaye. L'archevêque de Rouen leur demanda alors d'unir leurs vœux. Le 18 Février 1156, le pape Adrien IV donna l'investiture à l'abbaye qui fut rattachée à celle de Mortemer.
Richard de Blosseville fut le premier des quarante-deux abbés qui se succédèrent pendant 635 ans. En 1437, les Anglais détruisirent l'ensemble de l'édifice qui fut reconstruit avec des pierres des carrières de Valasse. Sous la Révolution, les moines furent dispersés et les bâtiments conventuels acquis par un négociant havrais. L'église, transformée un temps en caserne, fut démolie en 1810. En 1831, les Fauquet-Lemaître, une famille d'industriels du textile, achetèrent la propriété. Elle fut transformée pendant la dernière guerre en dépôt de cavalerie et en hôpital vétérinaire. Le domaine devint en 1959 une fromagerie. En Septembre 1984, la municipalité de Gruchet le Valasse se porta acquéreur de la propriété et remit petit à petit en état ce magnifique édifice qui fut ouvert au public en Mai 1985.

Elle est devenue aujourd'hui le siège de nombreuses associations dont l'association des Amis du Valasse, et abritera dans les prochaines années différents musées. On y organise de nombreux spectacles et concerts et elle accueille tous les étés, le fabuleux spectacle historique Son et lumière "Normandie, terre de libertés".


Eglises

BERNIERES Eglise Saint Jean Baptiste

Elle fut achevée en 1877. C'est la troisième que connaît le village. La première datait du XI ème siècle, la seconde du XIIIème. estimant les frais de rénovation de celle-ci trop élevés, le conseil municipal décida de sa démolition et de son remplacement par l'actuelle.

BEUZEVILLE LA GRENIER


L'église Saint Martin 

Elle fut construite au XIIème siècle. Elle aura connu de nombreuses réparations :
- voûte  refaite en 1608
- couverture en tuiles en 1613.
- toiture du clocher en ardoises en 1613.
- en 1873, le chœur est reconstruit.
- la décoration intérieure de l'édifice est refaite entre 1890 et1910.
-en1966, une violente tornade détruit la splendide rosace du XVI ème siècle. Elle est remplacée par une nouvelle de style moderne.La sacristie est une jolie chapelle seigneuriale. Les caveaux ont été violés pendant la Révolution. On remarque encore dans cette église un bénitier datant de la Renaissance.

BEUZEVILLETTE

Eglise St Aubin

Elle fut construite au XII ème siècle. Il ne reste de cette époque que les murs de la nef. La tour et la sacristie s'écroulèrent en 1846. La reconstruction de cet édifice s'effectua en 1850. A la nef ancienne furent ajoutés le clocher et le porche.

BOLBEC Eglise St Michel

L'incendie du 14 juillet 1765 qui ravagea une grande partie de la ville, nécessite la construction d'un nouvel édifice religieux. Les travaux furent achevés en 1781. En 1794, des soldats brisent les grilles et les ornements. apportés de l'abbaye de St Wandrille. Son très haut perron, en demi-cercle, lui donne un cachet extraordinaire. A l'intérieur, on remarquera le retable de la chapelle de la Sainte Vierge (XVIIème siècle) et surtout les très belles orgues provenant de l'église St Herbland de Rouen.

BOLLEVILLE Eglise St Pierre et St Paul

Elle fut consacrée le 19 Juillet 1248 par Eudes Rigaud, Archevêque de Rouen. Le choeur date du XIII ème siècle, la nef du XVIème et le clocher du XVIIIème.

GRUCHET LE VALASSE

Eglise St Thomas de Canterbury

Elle est construite sur l'emplacement d'un premier édifice détruit pendant la guerre de Cent Ans. A la Révolution, elle fut fermée au culte et déclarée Temple de la Raison. En 1896, de nombreux travaux sont entrepris, la nef est abattue, le transept abaissé et on construit alors un clocher, une nef principale et deux collatéraux.

 

LANQUETOT
L'église St Aubin

Elle a été reconstruite au XVI ème siècle, notamment la nef. Son clocher entre le choeur et la nef est du XI ème siècle. En juin 1944, le souffle des bombes endommagèrent gravement le clocher dont la charpente dut être refaite.

Près de la porte latérale, une longue inscription datant de 1455, fait allusion à la famille de Thomas Bazin, évêque de Lisieux.

 

LINTOT Eglise St SAMSON

Dévastée par les Anglais, elle fut restaurée en 1531. Le choeur et la nef ont été modifiés au XVII ème siècle. Entre deux contreforts, on aperçoit le mur du croisillon, remarquable spécimen de l'appareillage du XVI ème siècle avec une fenêtre Renaissance. Les voûtes du clocher et des deux chapelles ont eu la chance d'être restées comme au XII ème siècle. 

MIRVILLE Dédiée à Saint Quentin, cette église fut reconstruite au XIX ème siècle. Elle a conservé toutefois son choeur du XIII ème siècle.

NOINTOT
Eglise St Sauveur

Elle fut bâtie au XVII ème siècle. Une autre église et le cimetière occupaient l'emplacement où a été érigée une statue du Sacré-Coeur. Cette église possède un calice vermeil du temps de Louis XIII.

PARC D'ANXTOT
Eglise St Blaise

C'est une construction en pierre blanche du XVI ème siècle. Elle retient l'attention par une remarquable corniche sculptée. A l'intérieur, la corniche du lambris autour de la nef porte une inscription en caractères gothiques datée de 1512.

RAFFETOT

Eglise Notre Dame de la Nativité

Elle comporte des éléments architecturaux de différentes époques : si le clocher du XIII ème siècle est le plus ancien, le choeur est du XVIème. Les fonts baptismaux en pierre sont ornés de sculptures datant de 1608. La nef est également du XVII ème siècle. Dans le cimetière, on remarquera plusieurs pierres tombales très anciennes dont une du XVII ème et à l'extrémité de la nef, à gauche, la "pierre des Lépreux" devant laquelle le service d'inhumation des personnes atteint de la lèpre s'effectuait, l'église leur étant interdite.

ROUVILLE

Eglise St Hermès

Elle fut reconstruite en grande partie au XIX ème siècle mais elle a gardé son clocher du XVI ème avec une flèche octogonale cantonnée de quatre clochetons. Elle possède un très beau retable du XVII ème siècle et des fonts baptismaux Renaissance.

SAINT EUSTACHE LA FORET
Eglise St Eustache

Construite au XIII ème siècle, c'est sans conteste le joyau du canton. Remarquable est son aspect extérieur avec son clocher élancé ses puissants contreforts, sa rosace au-dessus du porche et ses  bandeaux formés de petits losanges de silex noirs.

SAINT JEAN DE LA NEUVILLE
Eglise St Jean

Datant du XVI ème siècle, elle ne manque pas de cachet avec son superbe clocher Renaissance. Au début de 1961, un trou de deux mètres fut découvert dans le choeur. Etait-ce l'endroit où, si l'on en croit les archives du XVIIème siècle, l'on avait enterré 27 corps, entre 1679 et 1694 ? Nul ne le saura, car il n'était pas dans les intentions de la municipalité de l'époque d'entreprendre des fouilles archéologiques. Les travaux de comblement furent très vite réalisés.

TROUVILLE ALLIQUERVILLE
Eglise Notre Dame

Elle est consacrée le 25 avril 1252 par Eudes Rigaud, Archevêque de Rouen. De l'édifice primitif, il ne reste que le choeur, le clocher  et les fonts baptismaux. La nef est transformée au XVIII ème siècle.

Temples

BOLBEC Inauguré en 1797, il compte parmi les plus remarquables constructions de la ville. Le batiment connaît au XIX ème siècle des ajouts :  l'orgue et la tribune en 1850, le portique de style grec en 1877.

LINTOT
Il est bâti au XVII ème siècle, sur un terrain offert par le seigneur de Lintot. Entre 1660 et 1680, le culte protestant s'exerce sous les ministères d'Euphram de Rallement et Samson Felles. En 1681, les catholiques lintotais exigent la démolition de l'édifice car, il n'est éloigné de l'église que de 54 toises et les voix du temple troublent le service divin !
Après un arrêt du Parlement de Rouen, la pratique du culte protestant est interdite et la porte principale du temple murée.