Le moulin à eau est connu depuis l'Antiquité.
Son mécanisme, qui évolua peu, remplaça au fil des années la force de l'homme, actionnant le mortier, le pilon, la meule tournante et autres systèmes ingénieux.

 

Moulin "roue en dessous"
Miniature du Moyen Age (British Museum).



Moulin "roue au dessus"
Miniature du Moyen Age

Cette invention se répandit en Europe occidentale vers le 5ème siècle et a simplifié la tâche de l'homme dans l'industrie et l'agriculture. Il existait deux sortes de moulins dès l'époque médiévale.
Certains avaient une "roue en dessous" qui fonctionnait avec le cours d'eau au-dessus. Les autres étaient construits avec une "roue en dessus".

Au 10ème siècle, Bolbec possédait des moulins. Une charte de 1061 en dénombre 14. Ils permettaient la fabrication de nombreux produits tels que farine de blé, l'huile de colza, huile de lin.
D'autres servaient aux opérations de tannage. Les peaux brutes devaient macérer longtemps dans des cuves ou des fosses remplies de solution chimique à base de tan, écorces martelées et réduites en poudre grâce aux meules.
D'autres encore, les moulins à foulon, permettaient la fabrication de toiles de laine appelées "frocs". L'opération, qui consistait à marteler le textile à plusieurs reprises, était destinée à resserrer et à enchevêtrer les fibres pour donner de l'épaisseur  et du moelleux au tissu. On signale même en1477, un moulin pour aiguiser les haches et les outils. Sur le plan de la ville de 1782, on en compte encore 11 .



Moulin de la rue Alcide d'Amboise
Carte postale ancienne

Moulin SEMINEL
 ruelle Papavoine

Moulin VALLOT
 rue des Martyrs

Moulin de FONTAINE
restauré par la société ORIL S.A